traditions

Le Guatemala possède une riche identité culturelle et un folklore qui se manifestent régulièrement lors de ses diverses festivités.
Les plus emblématiques reste sans aucun doute celle de la « Semana Santa » pour Pâques, dont la célébration a été classée au « Patrimoine culturel immatériel » par l’UNESCO, le jour des morts , le « palo Volador » a Chichicastenango et l’election de la reine Maya «  Rabin Ajau » a Cobán
Les fêtes sont nombreuses dans le pays et elles ne manqueront pas de vous dépayser durant votre séjour.

DIA DE TODOS SANTOS

Cet événement est célébré le 1er Novembre dans tout le pays mais plus particulièrement dans trois villes.
A Todos Santos les indigènes organisent une course à cheval étonnante en plus des danses folkloriques traditionnelles.
A Sumpango et Santiago Sacatepéquez, deux villages qui sont situés à moins d'une demi-heure d’Antigua, on y organise le festival de cerfs-volants géants : « barilletes gigantes ».
Les villageois construisent d'énormes cerfs-volants et se réunissent au cimetière pour les faire voler afin de communiquer avec les morts. C’est une tradition d’aller au cimetière ce jour-là pour nettoyer, décorer et  apporter de la nourriture sur la tombe des défunts.
C’est une façon de célébrer les morts et de partager cette fête avec eux.

MAXIMON OU SAN SIMON

Maximon ou Saint Simon, «Infidèle » saint des mayas, est surtout vénéré dans les villages de  Santiago Atitlan, San Andres Itzapa et Zunil.
Selon la légende il représente l’esprit du monde, d’ailleurs il est à la fois saint et sorcier. Contrairement aux saints catholiques traditionnels, il ressemble plus à un bon ami à qui vous pouvez confier vos problèmes en lui apportant des offrandes, majoritairement constituées d'alcool et de tabac, pour qu’il vous aide.
Il est possible d'observer d’authentiques cérémonies chamaniques réalisées par un « Aj Kij » qui est un gardien du jour pour la communauté.

CEREMONIE MAYA

Les cérémonies chamaniques mayas se déroulent dans diverses villes au Guatemala tels que Chichicastenango, San Andres Itzapa, et  Zunil.
Les chamans ou « Aj Kij », font  un cercle à partir de matériaux naturels pour le rituel.
Ils utilisent de l’écorce de bois, des raisins secs, des bougies de différentes couleurs, de sucre et du chocolat comme offrandes. Grâce à elles, ils peuvent communiquer avec les divinités et les esprits. Un feu est ensuite allumé pour que l’Aj Kij puisse lire dans les flammes la volonté des dieux.

LE PALO VOLADOR

Cet événement se déroule du 18 au 21 décembre à Chichicastenango.
La confrérie la plus importante du village défile en procession à travers la ville escortée par le son des tambours et des pétards. Dans le même temps, des jeunes attachés seulement par une corde se lancent du haut d'un mat pour « voler » le temps que la corde se déroule.
En ce jour de nombreuses danses traditionnelles sont présentées, durant lesquelles défilent les costumes brillants et richement décorées ainsi que les masques en bois faits à la main.

 

RABIN AJAU

Durant la dernière semaine de juillet à Coban et dans l’Alta Verapaz à lieu Rabin Ajau.
C'est le festival indigène le plus important car il s’agit de l’élection de la reine des indigènes qui deviendra la « Princesse Tesulutan » pour un an. C’est une fête haute en couleurs car les jeunes femmes viennent de tout le pays pour représenter leurs ethnies grâce aux danses folkloriques et à leurs magnifiques tenues traditionnelles.


SEMAINE SAINTE
Au Guatemala, la semaine sainte constitue certainement l'évènement le plus important de l'année. Elle est célébrée avec ferveur dans tout le pays mais plus particulièrement à Antigua. Les jours forts  de la célébration sont le jeudi et le vendredi saint.
Dans la nuit de jeudi à vendredi, les gens élaborent de splendides tapis en sciure de bois colorée ou en fleurs naturelles pour que le lendemain matin dès 5h, d'imposantes processions sortent des églises et parcourent la ville, détruisant au passage ces véritables œuvres d'art.


Galerie